Une capsule pour accéder à distance aux archives du web

L’expérimentation prévue dans le WP3 visait à tester la mise en œuvre d’une capsule sécurisée permettant d’explorer et de fouiller les archives du web depuis les emprises du service commun de documentation (SCD) de l’Université de Lille. Les échanges au sein du groupe de travail ont permis de mener une réflexion organisationnelle, technique et juridique permettant l’implantation de ce dispositif.

Une convention d’application juridique entre la BnF et l’Université de Lille a été mise au point afin de garantir la sécurisation des corpus d’archives web mis à disposition des équipes de recherche dans les capsules.

A l’aide de briques logicielles existantes et en tenant compte des besoins spécifiques exprimés au sein du WP3, les équipes de la BnF ont mis en oeuvre deux solutions techniques permettant la construction et l’installation de cette capsule. En plus d’un accès semblable au dispositif de consultation existant en BDLI, un corpus spécifique a été constitué autour de la thématique des élections présidentielle et législatives de 2002, auquel a été adjoint un ensemble d’outils de fouille et de visualisation de données. L’interface développée par la BnF regroupe et adapte différents outils développés par la communauté internationale des archives du web (SolrWayback, Archives Unleashed Toolkit, Jupyter Notebooks) en un même parcours usager, avec pour objectif de donner un aperçu de différentes approches méthodologiques et outils permettant de travailler sur un corpus d’archives web.

En parallèle, les échanges au sein du WP3 entre la BnF et l’Université de Lille ont permis de définir, de qualifier et de prototyper les ressources documentaires et les outils de médiation nécessaires à la compréhension et à l’utilisation des archives et de la capsule par les chercheurs. Cette démarche s’est faite en articulation avec les opérations menées dans le cadre du BnF DataLab, et également en lien avec le travail des correspondants à la BnF qui documentent les collections. Des « médiateurs archives du web » ont été nommés au SCD de Lille afin d’accompagner les chercheurs lors de leurs tests. Des formations dédiées ont été co-créées et animées par les équipes de la BnF pour former ces médiateurs.

Les équipes de l’Université de Lille ont organisé les modalités d’installation de la capsule et d’accueil des chercheurs, qui ont été conviés à venir explorer les corpus et outils mis à leur disposition. Des parcours de test, développés par le WP3, leur ont été proposés, pour explorer dans une première phase les archives du web, puis dans une seconde phase pour découvrir la collection élections 2002 de manière plus approfondie avec le recours aux outils de fouille et de visualisation de données. Le parcours de test comprenait également une phase d’évaluation qui prenait la forme d’un court entretien mené par le médiateur à la fin de chaque rendez-vous. Des sessions de test, notamment avec des étudiants de master ont également eu lieu.

Les travaux conduits dans le cadre du WP3 ont permis d’expérimenter la configuration et l’installation d’un dispositif d’accès à distance aux collections des archives du web, et de mettre à l’épreuve en conditions réelles toutes les dimensions d’une telle installation. Le livrable du WP3 dresse un bilan complet de l’expérimentation et propose une série de recommandations dans l’optique de consolider et d’étendre ce dispositif.

Lien vers le livrable : L’expérimentation capsule au cœur du projet ResPaDon : bilan et recommandations



Citer ce billet
CF (2024, 26 mars). Une capsule pour accéder à distance aux archives du web. ResPaDon. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w3wv

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search