Consulter les archives du web et explorer la collection «Élections 2002» : expérimentation à l’Université de Lille

Archives web electoral
Archives web électoral

Explorer et fouiller le web du passé est possible grâce à la collecte du web menée par la Bibliothèque nationale de France (BnF) et ses partenaires en région. Expérimentée dès 1996 et dotée d’un cadre juridique avec la loi DADVSI de 2006, cette collecte s’inscrit dans ses missions de dépôt légal de la BnF, avec l’objectif plus large de préserver le patrimoine culturel français. Les collectes larges et thématiques du web français permettent de sauvegarder tout un pan de la vie sociale, politique et culturelle, dont l’internet est, sinon le théâtre, du moins un vecteur de diffusion incontournable, et de rassembler des matériaux essentiels pour l’étude et la compréhension de notre temps.

 

La collection des archives du web électoral

Les archives du web électoral constituées par la BnF sont un ensemble documentaire unique, témoin de la vie politique française des vingt dernières années, une source d’un intérêt majeur pour la recherche.

Dans le cadre de ses missions de dépôt légal, la BnF archive le web électoral à l’occasion de chaque scrutin, qu’il soit local, régional, ou national. Un réseau d’experts répartis sur l’ensemble du territoire, à la BnF et en région, sélectionne ainsi les contenus web qui sont collectés de façon automatisée. Le cœur de la collection est constitué par les sites des partis et organisations politiques engagés dans la campagne, ainsi que par les sites officiels et personnels, les blogs, les comptes des candidats sur les réseaux sociaux. Il s’agit de contenus web éphémères par excellence, dont il n’est pas rare qu’ils soient mis hors ligne quelques jours ou semaines seulement après le scrutin. La collecte des principaux sites de presse permet de rendre compte du traitement et de l’écho médiatique des thèmes de campagne et vient compléter ce cœur de collection, moissonné à des fréquences très rapprochées. Des sélections consacrées aux « opinions et regards sur la campagne » s’attachent en outre à capturer, suivant un principe d’échantillonnage et de représentativité, les débats qui animent la toile en période électorale, à suivre la présence sur le web d’acteurs associatifs, syndicaux, de représentants du monde académique ou de la société civile, et à rendre compte des différents registres de mobilisation et d’expression qui s’y déploient. Des principes de sélection éprouvés et améliorés au fil du temps, ainsi qu’une typologie documentaire reconduite d’année en année, offrent à cet ensemble une remarquable cohérence.

Au sein de cet ensemble, la collection relative aux élections présidentielle et législatives de 2002, la première collecte automatisée réalisée par la BnF, revêt un intérêt particulier. La collecte a permis de capturer sur le vif, au moment de l’entre-deux-tours, un investissement sans précédent de la toile comme espace de mobilisation politique, à la faveur notamment du « front républicain » convoqué par les partis traditionnels, et l’émergence de nouvelles formes d’appropriations collectives du web comme espace de débat. La collection se fait également l’écho de dynamiques propres au web électoral de 2002, comme la structuration d’un espace de débat sur la toile à travers les forums, l’émergence d’une « Net-politique » combinant outils d’analyse traditionnels et instruments de mesure spécifique au web, ou encore la constitution, par les principaux fournisseurs d’accès à Internet de l’époque, de portails web et répertoires de sites dédiés aux élections.

 


Le dispositif expérimental à l’Université de Lille

Les archives du web sont des collections soumises au droit d’auteur, dont la consultation est strictement encadrée par le Code du Patrimoine et s’effectue exclusivement dans les salles de recherche de la BnF et de ses partenaires en région.

Les expérimentations conduites dans le cadre du projet ResPaDon, labellisé par le dispositif national Collections d’excellence CollEx-Persée, co-porté par la BnF et l’Université de Lille, en partenariat avec Sciences Po et le campus Condorcet, offrent cette année aux chercheurs de l’Université de Lille volontaires l’opportunité d’explorer l’ensemble des archives du web, et de découvrir plus particulièrement la collection « élections 2002 » depuis des postes dédiés situés dans les bibliothèques de l’Université de Lille.

Le dispositif vise à tester des outils d’exploration et de fouille de données, ainsi que des services d’accompagnement à l’exploitation de ces collections, dans l’objectif d’accroître et diversifier l’usage des archives du web par les chercheurs.

Les chercheurs et doctorants de l’Université de Lille sont invités à devenir testeurs de ce dispositif expérimental mis en place dans le cadre de ResPaDon, et à explorer les archives du web et la collection « élections 2002 ».

 

Le déroulé des tests

Où et quand se déroulent les tests ?

Les tests se déroulent à la BU Droit-Gestion et à Lilliad Learning Center Innovation, entre mai 2022 et le printemps 2023.

Quels services sont mis à disposition des testeurs ?

Les testeurs bénéficient d’outils et de services d’accompagnement proposés à titre expérimental et qui seront déployés en deux phases :

  • Présentation et documentation sur les archives du web de la BnF et leurs usages pour la recherche (phase 1),
  • Outil de recherche et de navigation sur l’ensemble des archives du web de la BnF couvrant la période de 1996 à aujourd’hui (phase 1),
  • Outil de recherche plein texte et de datavisualisation sur la collection « élections 2002 » (phase 2),
  • Jeux de données et indicateurs quantitatifs sur la collection « élections 2002 » (phase 2),
  • Outil permettant la fouille de texte et de données et la production de données de recherche ( phase 2)

 

En quoi consistent les tests ?

Trois parcours de tests sont proposés  (il est possible de les cumuler) :

    • Parcours découverte (durée approximative : 1h)
      Présentation rapide des archives du web, des principaux outils disponibles, des collectes électorales et de la documentation proposée disponible puis exploration libre des archives du web sur un sujet libre.
    • Parcours appropriation (durée approximative : 2h)
      Présentation et échanges consacrés au cadre législatif, documentaire et technique de la collecte du web et permettant l’appropriation des principaux outils proposés , présentation des collectes électorales, puis consultation libre.
    • Parcours approfondissement
      Présentation des outils avancés et des données proposés permettant l’analyse et la fouille de corpus web. Dans ce parcours, il est possible de bénéficier d’un rendez-vous avec des experts de la BnF pour un accompagnement.

A l’issue de ces parcours, il est demandé aux testeurs soit de remplir un questionnaire, soit de participer à un entretien d’évaluation avec un médiateur Respadon.

 

Quel est l’objectif des tests ?

Le dispositif a pour objectif d’évaluer la pertinence des outils et services d’accompagnement déployés, et de formuler des préconisations pour les améliorer et construire un dispositif réplicable d’offre de services autour des collections numériques de la BnF, déployée dans un établissement de l’ESR, au plus près des équipes de recherche.

 

Quels sont les engagements des testeurs  ?

Les testeurs s’engagent à participer aux retours des tests (questionnaire et entretien) .

S’agissant de collections soumises au droit d’auteur, les testeurs doivent signer une charte de respect des conditions d’utilisation de la collection.

 

Comment manifester son intérêt et participer au dispositif ?

Vous pouvez nous contacter à l’adresse : respadon[at]univ-lille.fr

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search